www.takeapen.org 28/06/2017 08:16:44
  Cherche
Click to send this page to a colleague_send_to_a_friend_FR
Click to print this page_print_page_FR

Opération « Plomb durci » : questions et réponses

Contre qui lutte Israël ?
La population civile de Gaza n'est pas l'ennemie d'Israël. C'est le Hamas contre lequel lutte Israël. Les cibles visées sont toutes des cibles de l'Organisation terroriste : camps d'entraînements, infrastructures militaires, ateliers de fabrication de missiles et de roquettes, ou responsables militaires.

 

Israël a-t-il fait preuve de retenue ?
Depuis de longues années, le territoire de Gaza est utilisé par les organisations terroristes pour agresser Israël par le biais de tirs de roquettes, missiles, obus de mortiers et autres engins meurtriers, délibérément envoyés vers des localités civiles israéliennes. Israël a quitté la Bande de Gaza en juillet 2005. Aucune explication valable ne peut justifier ces agressions permanentes contre Israël. Tout au long de ces années, Israël a fait preuve de retenue en déployant tous les moyens et en explorant toutes les options, y compris diplomatiques et politiques pour mettre un terme à ces agressions.

 

Les tirs du Hamas sont-ils des crimes de guerre ?
Incontestablement, les tirs de missiles, roquettes, obus de mortier et autres engins meurtriers lancés par le Hamas, de manière délibérée, contre des localités civiles israéliennes, notamment la ville de Sdérot, constituent, au regard du droit international, des crimes de guerre, en ce sens qu'ils ont pour objectif volontaire, de toucher aveuglément de exclusivement, des populations civiles.

 

Y-a-t-il une disproportion dans la réponse d'Israël ?
La proportionnalité d'une riposte ne doit pas être établie de manière mécanique à la lueur de l'arithmétique des pertes et du nombre des victimes d'un côté ou de l'autre, mais en fonction de l'ampleur de la menace qui pèse. En maintenant plus de 700.000 citoyens israéliens civils sous la menace permanente des tirs aveugles d'engins meurtriers de manière permanente, et ce, sans aucune provocation israélienne, le Hamas perpètre des crimes de guerre et choisit de ce fait   délibérément  la confrontation militaire. Il porte la responsabilité de la situation actuelle.

 

Israël a-t-il violé la trêve ?
Faisant preuve de retenue, malgré des violations permanentes de la part du Hamas, Israël a accepté la trêve afin de permettre à l'option diplomatique de pouvoir déboucher sur une solution permanente. C'est le  Hamas qui a refusé de poursuivre cette trêve en tirant dès le lendemain, plus de 80 missiles sur la population civile israélienne.


Comment l'aide humanitaire arrive-t-elle à Gaza ?
Israël ne recherche pas à provoquer une crise humanitaire dans la Bande de Gaza. C'est la raison pour laquelle nombre de convois, y compris d'aide humanitaire, sont autorisés à entrer dans le territoire de Gaza, en coordination avec les autorisés concernées. Depuis le début des opérations,  plus de deux cents camions représentant des centaines de tonnes de nourriture, médicaments et autres équipements y compris des ambulances, ont été acheminés, en provenance d'Organisations internationales, de pays étrangers et autres organisations non gouvernementales.
 

La population de Gaza est-elle otage du Hamas ?
Les responsables du Hamas ont délibérément choisi de maintenir en otage la population civile de Gaza, utilisée en tant que bouclier humain et ce, dans l'objectif de provoquer le maximum de pertes civiles palestiniennes afin que la condamnation d'Israël soit la plus sévère possible. Les tirs de missiles ont tous lieu à partir de sites de concentration de populations civiles. Il en va de même des ateliers de fabrication  de missiles et entrepôts de munitions, sciemment installés à l'intérieur de maisons d'habitation.
 
Le Hamas est-il- un partenaire de paix ?
Le Hamas est une organisation terroriste reconnue comme telle par l'ensemble de la Communauté internationale, y compris l'Union européenne. Sa mainmise obtenue par la force sur Gaza, a entraîné une situation extrêmement difficile, essentiellement pour la population palestinienne de ce territoire. Le Hamas continue de refuser de se plier aux exigences de la Communauté internationale : reconnaître l'existence de l'Etat d'Israël, renoncer à la violence et au terrorisme et accepter de respecter les accords israélo-palestiniens déjà conclus. A ce titre, le Hamas se disqualifie comme partenaire de paix.



Copyright © 2001-2010 TAKE-A-PEN. All Rights Reserved. Created by Catom web design | SEO