www.takeapen.org 30/05/2020 15:36:13
  Cherche
Click to send this page to a colleague_send_to_a_friend_FR
Click to print this page_print_page_FR

Lettre a un ami en Provence au sujet du conflit Arabo-Israele

 3 Novembre, 2006

Très cher Doro,

 

Noemi et moi pensons souvent à ces moments sublimes que nous avons passés avec vous : la route, le paysage, la maison, la propriété et surtout les personnages.

Pendant que nous dégustions notre Campari tu as soulevé la question du problème Israélo/arabe. Noemi m'a demandé par la suite pourquoi je ne t'ai pas donné une réponse plus complète et je lui ai répondu que nous n'en avions pas le temps.

Mais aujourd'hui, après m'être libéré de mes obligations quotidiennes, je trouve nécessaire de te donner une réponse digne d'une personne de ton niveau intellectuel.

 

1. Il est illogique de penser qu'un peuple qui est arrivé a de tels résultats dans un grand nombre de domaines au bout de moins de 60 ans prenne plaisir a aller se faire tuer ou a envoyer ses enfants se faire tuer. Si seulement nous avions vu une solution plausible a portée de main nous serrions les premiers à sauter déçu.

2. A la base du problème il y a deux peuples qui ont tout les deux raison :

 

Les arabes revendiquent le droit sur les terres qu'ils ont cultivées et habitées pendant les dernières centaines d'années.

Les juifs revendiquent le droit de retourner au pays qui leur a été donné par Dieu, d'après l'ancien testament, ou ils ont vécu pendant des siècles et duquel ils ont été expulses il y a 2,000 ans.

 

3. Du point de vue religieux :

 

 L'Islam revendique le droit sur les "terres saintes" de Palestine et n'accepteront jamais la souveraineté "d'infidèles" sur ces terres et sur sa capitale Jérusalem, sacrée à l'Islam. Tout ça envers le fait que ni la Palestine ni Jérusalem ne sont mentionnées dans le Coran.

 Les Juifs par contre revendiques la "terre et la ville sacrée de Jérusalem" par le fait qu'elles sont mentionnées des dizaines de fois dans l'ancien testament, que le Temple y a été construit et détruit à deux reprises et que tous les juifs du monde prient trois fois par jour face à Jérusalem (et non face à la Mecque comme les arabes).

 

4. Du point de vue humanitaire :

 Les Juifs, depuis leur exile il y a 2,000 ans, ont souffert le martyre dans la plupart des pays du monde ou ils ont trouvé abri: antisémitisme, pogromes, massacres, désistés de droits humains et saisie de leurs biens.

 Le summum a été atteint pendant l'holocauste ou six millions de juifs, hommes, femmes, vieillards et enfants ont trouvé leur mort pour la seule raison qu'ils étaient juifs et par la main d'un gouvernement légitime qui a déclaré la liquidation du peuple juif comme but final.

 

 

5. Un peuple traumatisé : A la suite de l'holocauste, les restants du peuple Juif ont appris quelques leçons :

- Quand on déclare qu'on a l'intention de te liquider, prends ça au sérieux.

Quand Hitler a déclaré de vive voie son intention d'anéantir le peuple juif, ils sont allés chez les rabbins et les chefs de communautés pour exprimer leur inquiétude. La réponse qu'ils ont reçue était : laissez le dire ce n'est pas sérieux.

Malheureusement, il s'est avère que c'était très sérieux.

Morale : quand les dirigeants musulmans déclarent qu'ils veulent anéantir Israël, nous les prenons au sérieux.

- Quand on nous dit : laisser nous faire, comptez sur nous :

Avant de donner l'ordre de commencer a effectuer le programme de

"la solution finale" Hitler a fait un test : il a chargé quelques centaines de juifs sur un bateau qui a quitté Hambourg en déclarant : nous ne voulons pas de vous, vous êtes libres d'aller ailleurs.

Ce paquebot a touché plusieurs ports de la cote atlantique: France, Canada, Etats-Unis, Amérique du Sud etc. mais personne ne les a acceptés. Une fois de retour a Hambourg avec ses passagers, Hitler a donner ordre d'y aller car il a eu la confirmation que le monde se fichait pas mal des juifs et de ce qui leur arrive.

Pendant toutes les années que le massacre a pris lieu dans les camps de concentration, les forces alliées ont bombardé toute l'Europe occupée et l'Allemagne mais jamais ils n'ont "gaspillé" une seule bombe pour arrêter les chemins de fer qui transportaient les victimes aux chambres a gaz ou pour détruire ces machines de mort. Et pourtant ils savaient pertinemment bien ce qui se passait, la chose est prouvée aujourd'hui que les documents sont dévoilés.

La morale : nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes pour nous défendre.

 

6. L'histoire moderne du conflit a notre point de vue :

 

  • Au début du vingtième siècle, des juifs, surtout d'Europe, se sentant mal a l'aise dans les pays ou ils vivaient, ont décidé d'acheter des terres en Palestine (alors sous protectorat Anglais) et venir s'y installer pour les cultiver. Des arabes vivant sur ces terres qui leur ont été loues par les propriétaires (en général Syriens ou Libanais) se sont trouvés expulsés ce qui a causé leur rage. Par dessus, il y avait aussi la crainte de chefs de tribus que ce mouvement de colons pourrait signaler le début d'un retour des Juifs à la terre sainte.

Ils ont donc décidé de les "effrayer" en les assassinant ! Tout ça au vu et connu de la police anglaise qui en général n'a rien fait pour protéger les juifs, a part certains cas et c'est comme ça que Ez El Din El Kassam un de ces assassins s'est vu poursuit par les gendarmes et s'est fait abattre pendant l'escarmouche. Il est devenu un Saint pour les arabes, aujourd'hui il y a une organisation terroriste en son nom et les fusées qui sont tirées de Gaza sur la ville de Shederot sont nommées Kassam.

  • Le flot de colons a augmenté au fur et a mesure que la vie des juifs devenait de plus en plus difficile à travers le monde. C'est comme ça que le père a ma femme, Noemi,se trouvait un Vendredi chez son frère a la Yeshiva de Hebron un Vendredi lorsque les fidèles musulmans sortant de la Mosquée ont fait un massacre parmi ces familles religieuses.(la aussi les gendarmes britanniques ne se sont pas mêlés). Le père à Noemi a été laisse pour mort parterre et a survécu par miracle.
  • Pendant la 2eme guerre mondiale un grand nombre de juifs ont essayé d'atteindre la Palestine pour fuir la mort mais les anglais ne l'ont pas permis. Ceux qui ont essaye d'arriver par voies clandestines et se sont fait prendre ont été internés à Chypre ou en Erythrée.
  • A la suite de la 2eme guerre et de l'holocauste un grand nombre de juifs n'avaient plus de famille ou de toit ou retourner. En 1947 les Nations Unies ont prit la décision de diviser la Palestine en deux pays : l'un pour les Juifs et l'un pour les Arabes. Les juifs ont accepté la solution avec grande joie et ont proposé aux arabes de vivre en paix. Mais malheureusement, les arabes avec le Mufti el Husseini en tête ont refusé et ont déclaré qu'ils avaient droit a toute la Palestine.

Le plus drôle c'est qu'aujourd'hui "le monde" propose cette solution comme un remède magique quoique un grand nombre de dirigeants Islamiques continuent a la renier.

  • En 1948, à la sortie des Anglais la guerre d'indépendance a été déclarée par les arabes de Palestine et tous les pays arabes. Il faut mettre le point sur le fait que le nombre de juifs en Israël à cette date ne dépassait pas 600,000 alors que les pays arabes qui l'ont attaquée comptaient plus de 40.000,000 d'habitants. Il est aussi important de préciser que jusqu'à cette date il n'y avait pas de "peuple Palestinien", il y avait des égyptiens qui vivaient a Gaza mais n'avaient pas le droit de rentrer en Egypte et il y avait des arabes qui vivaient sur la rive Ouest du Jourdain et qui n'étaient en rien différents de ce qui sont devenus Jordaniens après la création du Pays par l'Angleterre.
  • Vivant en Egypte à l'époque, je me souviens bien des discours diffusés à la radio par les dirigeants des pays arabes qui ont demandé/conseillé aux Palestiniens de quitter leurs maison "pour permettre aux valeureuses armées arabes de bombarder librement les juifs et une fois Israël conquise, ils pourront retourner et tout avoir".Ces malheureux, qui ne comprenaient pas très bien pourquoi ils devaient fuir leurs voisins avec lesquels ils vivaient en paix, se sont effectivement enfuis laissant tous leurs biens derrière. Seulement voila, les choses ont mal tourné pour eux et ils se sont retrouvés hors des frontières qui ont été fixées par l'armistice.
  • Depuis lors, les pays arabes ont continué à avoir comme but d'annihiler le pays d'Israël:

Entre 1949 et 1956 les Israéliens se sont trouvés sous des attaques incessantes de l'extérieure et de l'intérieure tout en recevant des dizaines et des centaines de milliers d'immigrants et en posant les fondations d'un pays nouveau et sans ressources.

En 1956, Nasser avait monté une armée énorme avec l'aide de la Russie communiste, a bloqué le passage maritime de Sharm el Sheikh envers et contre les lois internationales et se préparait a attaquer Israël a partir du Sinaï. Israël s'est jointe à la coalition Franco-britannique qui a attaqué l'Egypte sur la question du canal de Suez qui a été nationalisé par Nasser et a conquis la presqu'île du Sinaï et détruit l'armée égyptienne qui y était. Les Etats-Unis, qui n'avaient pas été consultés avant l'opération ont exigé la retraite immédiate de l'armée Israélienne. Le seul accomplissement a été la résolution de poster des observateurs de l'ONU a Sharm el Sheikh pour garantir le libre passage de la navigation Israélienne.

En 1967, Nasser a de nouveau monté une armée énorme et l'a avancée dans le Sinaï en position d'attaque contre Israël. Il a également renvoyé les observateurs et bloqué le détroit de Sharm el Sheikh envers et contre les décisions internationales. Israël a tenu des pourparlers pendant deux semaines dans le but de résoudre la crise mais Nasser ne voulait rien entendre. Il voulait détruire Israël en clamant que c'était pour résoudre le problème des réfugies Palestiniens. Il a même convaincu le roi de Jordanie et le Président Syrien de se joindre à lui pour prendre part à la grande victoire et à la gloire. Il est clair qu'Israël se trouvait inférieure du point de vue militaire, devant faire face a des armées supérieures et sur trois fronts. Le résultat est connu : en six jours l'armée Israélienne a battu les autres et a conquis le Sinaï, la rive Ouest du Jourdain et le Golan. Ceci dit, il est important de noter que le problème Israélo-arabe a commencé bien avant 1967 et donc avant la conquête "des territoires occupés" car aujourd'hui l'opinion mondiale est que la solution au problème est de retourner aux frontières de 1967.

 

7 Les différents fronts :

 

L'Egypte: De 1967 a 1973 il y a eu de nombreuses escarmouches à travers le canal de Suez avec beaucoup de victimes des deux cotes. Il faut a nouveau préciser que les Israéliens ne prennent aucun plaisir à se faire tuer sur les fronts ou à envoyer leurs enfants risquer leurs vies, à part le coût économique de ces guerres. Ce n'est que lorsque Annouar Sadat est arrivé à la conclusion qu'il ne pourra jamais récupérer le Sinaï par la force et qu'il a beaucoup a gagner en faisant la paix qu'il a décidé de venir à Jérusalem et commencer les pourparlers qui ont finalement mené au traité de paix. Israël de son coté a fait beaucoup de concessions uniquement pour avoir un contrat signé.

Résultats : il est vrai qu'il n'y a plus d'accrochages entre les armées (il n'y en a pas non plus avec la Syrie, sans qu'il n'y ai de traité), mais :

  • L'Egypte a exigé de recevoir de retour chaque centimètre de terre qui a été conquise en 1967 mais en aucune condition n'a accepté de reprendre Gaza et ses citoyens qui eux aussi ont été conquis. Apres tout ils auraient pu les "libérer" du joug Israélien et leur donner l'indépendance qu'ils exigent de nous. Mais ils ont préféré nous laisser le problème en se débarrassant d'une population problématique.
  • L'Egypte continue a s'armer, c'est le plus gros acheteur d'armes au monde, n'ayant aucun adversaire en vue, sauf peut-être Israël dans l'avenir si les dirigeants arrivent à la conclusion q'ils pourront finalement réaliser le rêve d'anéantir Israël.
  • Le mouvement des Frères Musulmans risque de prendre le pouvoir et c'est la première chose qu'ils feront.
  • Depuis le traité de paix, aucun égyptien n'est venu comme touriste en Israël alors que des dizaines de milliers d'Israéliens ont visité l'Egypte.
  • Le commerce se fait surtout dans un sens.
  • Il n'y a pas d'échanges culturels et au fait les intellectuels Egyptiens boycottent Israël.
  • L'Egypte ne fait rien pour empêcher la contrebande d'armes et de munition par voie de terre et de mer, sachant que les Palestiniens les utiliseront contre Israël.

La Jordanie : situation semblable avec quelques différences :

  • Aucun territoire occupé n'a été réclamé et la aussi ils n'ont pas revendiqué la liberté aux Palestiniens qu'ils craignent car il y a déjà une majorité en Jordanie et ils risquent, à un moment de faiblesse du monarque, y déclarer un pays Palestinien.
  • Ils empêchent la contrebande d'armes surtout de crainte qu'elles ne soient utilisées contre eux.

La Syrie : n'initie pas d'escarmouches car elle se sait faible et vulnérable, mais:

  • Abrite et finance des organisations terroristes qui agissent contre Israël sans partir directement de leur territoire.
  • Permet le transfert de fusées, armes et munitions d'Iran au Hisballah et leur en fourni elle-même.

Le Liban : un malheureux pays qui était dans le passé un vrai paradis terrestre vivant en paix avec Israël sans traite signe et ceci jusqu'au moment ou le roi Hussein de Jordanie a chasse la bande Fatah de Arafat de son pays (ou ils fomentaient des émeutes et largues des attaques terroristes contre Israël qui naturellement ripostait). Ils sont passés par la Syrie qui ne voulait pas d'eux et ont continué pour arriver au Liban. Là ils se sont installés dans le sud du pays qui a reçu le nom de Fatahland, un pays dans un pays. A part les attaques terroristes contre Israël, ils ont commencé a attaquer les Maronites qui dirigeaient le pays. Des dizaines de meurtres terribles et inhumains comme ceux de Sabra et Shatila ont eu lieu sans être aussi diffusés.

Deux résultas :

  • Israël a réagit contre les attaques, a conquis le sud du pays et a réussi à obtenir l'expulsion d'Arafat et sa bande en Tunisie, laissant un Liban détruit.
  • La Syrie est entrée pour "sauver" le Liban et effectivement l'a occupé jusqu'à dernièrement.

 

Après l'expulsion des Palestiniens (sounis) ce sont les Hisballah (shiys) qui s'y sont installés et pendant six ans (depuis notre retraite en 2000) se sont fortifiés et armés de fusées avec l'aide de la Syrie et de l'Iran. Ceci envers et contre les décisions de l'ONU qui exigeaient la présence de l'armée Libanaise sur la frontière et le désarmement des organisations illégales. En Juillet dernier, malgré la présence des observateurs de UNIFIL, ils ont franchi la frontière et capturé deux de nos soldats. L'incident s'est développé en une guerre pendant laquelle le Hisballah a lancé des centaines de fusées sur nos villes dans la seule intention de tuer des juifs. Ils ont fait ça a partir de maisons habitées par des civils et naturellement, notre riposte a causé des dégâts en vies et en biens malgré les efforts faits pour les éviter et les risques pris par nos forces.

Et de nouveau, le monde nous trouve coupables et fautifs.

 

8. Les Palestiniens :

 

  • Comme mentionné plus haut, ce peuple n'existait pas auparavant et n'a jamais eu de droits sur les terres de Palestine en tant que tels.
  • La première reconnaissance internationale a été, en même temps que celle d'Israël, en 1947 lors de la décision de créer deux pays sur la Palestine libérée de la tutelle britannique.
  • Le problème des réfugies Palestiniens est due a la résolution de repousser la déclaration de l'ONU et à l'incitation des pays arabes de quitter leurs maisons pour laisser champ libre aux armées.
  • Il faut préciser qu'à l'origine, en 1948, il n'y avait que 250,000 réfugiés et qu'une grande partie d'entre eux dont les héritiers revendiquent des biens n'étaient pas vraiment les propriétaires de ces biens.
  • Entre 1948 et 1967
    • les fugitifs ont été logés dans des camps de réfugiés dans des conditions inhumaines.
    • Par contre, pendant ces mêmes années Israël a reçu des centaines de milliers de réfugies, entre autre des pays arabes, et leur a donné l'occasion de refaire leur vie. (voire mon exemple personnel).
    • Pendant toutes ces années les réfugies vivaient sous la tutelle de pays arabes qui auraient pu leur accorder l'indépendance qu'ils exigent aujourd'hui mais ne l'ont pas fait.
    • Les pays arabes sont en possession de superficies énormes et de ressources naturelles qui leur aurait permis, s'ils le voulaient, de créer un pays Palestinien fleurissant.
  • Entre 1967 et 1982

 

o Les Palestiniens vivant dans "les territoires occupés" ont jouie de la plus belle période de leur vie : droits humains, liberté de circuler en Israël et d'y travailler, développement économique et touristique, développement de l'agriculture avec les techniques modernes inculquées par les Israéliens.

o S'il ne s'en tenait qu'au peuple, l n'aurait rien voulu de plus. Mais malheureusement les dirigeants et les pays arabes les ont utilisés pour atteindre leurs buts politiques.

 

1982, année cruciale : les jeunes qui sont née après 1967, ne connaissant pas les conditions de vie auparavant se sont révoltés de vivre sous une occupation et ont voulu leur liberté. Ils ont initié la révolte qui a reçu le nom de "Intifada" a la suite de laquelle : les Israéliens ont cessé de faire le commerce avec eux, ils n'avaient plus la permission de rentrer travailler en Israël et sont restés sans gagne pain, les touristes aussi ont cessé de venir.

 

1991 - La guerre du Golf : Israël n'a pas de frontière avec l'Iraq et ne l'a jamais attaqué quoique l'armée Iraquienne ait pris part a l'attaque de 1948. Quand attaqué par les américains, Saddam Hussein a riposté en envoyant des fusées Skud sur les villes Israéliennes dans le seul but de tuer le plus de juifs possible. Israël s'est refrain de répondre a cet acte de guerre mais les Palestiniens ont fête chaque bombardement et Saddam est devenu leur héro.

 

1993 - Oslo : Malgré les attaques terroristes incessantes contre les citoyens Israéliens, attaques qui ont cause des centaines de morts , le gouvernement d'Israël a décidé de faire un pas très impopulaire en ouvrant des pourparlers avec les terroristes et Arafat a leur tète. Le traité qui a été glorieusement signe a Washington comprenait des engagements de chaque partie envers l'autre. Israël, malgré l'opposition de l'opinion publique, a pris de gros risques et a commencé a remplir la plupart de ses obligations et entre autre: des territoires ont été cèdes a l'autorité Palestinienne a Gaza et sur la rive Ouest, une force armée a été formée officiellement et entraînée, un aéroport a été construit a Gaza et les officiels Palestiniens ont eu pleine liberté de circuler a travers le monde, des industries communes a des Israéliens et des Palestiniens ont été crées sur la frontière etc. Mais malheureusement les Palestiniens n'ont tenu aucun de leurs engagements: ils ont profité de la liberté de circulation pour importer des armes qui étaient défendues d'après les accords et les attentats ont continué.(Il s'avère qu'ils n'avaient aucune intention de remplir leurs obligations des le début).

 

2000 - Camp David : Malgré tous les échecs de pourparlers, le chef du gouvernement Israélien, Ehud Barak a accepté l'invitation du président Clinton et s'est présenté à Camp David pour rencontrer Arafat et essayer de remettre en marche le processus de paix. Les témoignages des médiateurs américains prouvent que malgré les concessions énormes qu'Israël a accepté de faire Arafat a continué a en exiger sans être prêt à bouger de ses positions originales. Les pourparlers ont échoué et la riposte Palestinienne a été de commencer une guerre armée contre Israël.

 

Cet état de belligérance continu jusqu'aujourd'hui, empiré par le choix des Palestiniens aux dernières élections qui ont mis au pouvoir le parti extrémiste Hamas qui ne reconnaît pas Israël. En conséquence les Palestiniens souffrent et nous sommes accusés de leur causer ces souffrances quoi qu'étant ceux qui subissent les bombardements de fusées sur nos villes après la retraite de Gaza comme auparavant.

 

9. Le monde :

 

o "Le Monde" veut vivre en paix .Il essaye de résoudre les problèmes internationaux par voix de pourparlers.

o "Le Monde" a essayé cette voie en 1949 et ne s'est pas préparé a faire face a la menace de Hitler qui se préparait a envahir l'Europe. "Le Monde" espérait que Chamberlain, faisant des concessions, arrêterait la machine de guerre. Nous savons ce que ça a coûté au Monde.

o "Le Monde" ignore le danger Islamique exactement comme il a ignoré le danger Nazi. L'Islam s'est mis comme but de faire régner leur religion sur le monde entier. Ils établissent des colonies un peu partout dans le monde: Europe. Scandinavie, Asie, Amérique du Nord et du Sud, Australie etc. Ils y construisent des Mosquées avec des donations et développent des noyaux terroristes d'après une stratégie bien fixée. L'Islam n'a aucune revendication sur ces pays comme il en a en Palestine mais ça ne l'empêche pas de se préparer à ce qui est écrit dans le Coran: Din Mohamad bel seif".

o Mais "Le Monde" continue à clamer que le responsable des problèmes avec l'Islam est le pays juif d'Israël.

o "Le Monde" continue à blâmer Israël pour tout ce qui se passe malgré les faits présentés ci-dessus.

o "Le Monde" ne se rend pas compte que la menace au Moyen Orient n'est pas seulement envers les Juifs. Il suffirait de compter le nombre de Chrétiens y vivant pendant les deux derniers siècles pour réaliser que ce nombre diminue à vue d'oeil.

o "Le Monde" nous a accusés d'enfreindre les droits humains quand nous avons commencé à construire la barrière/le mur pour empêcher l'infiltration de Palestiniens et nous a même jugés au tribunal international de La Haie. Mais le fait est que depuis, le nombre d'attentats terroristes a diminué d'une façon importante et de même le vol de produits et équipement agricole et de voitures et de camions.

o "Le Monde" se plaint à chaque fois que nous fermons les passages entre nous et les Palestiniens mais chaque fois qu'on les ouvre pour permettre le commerce et le travail en Israël il se produit un nouvel attentat.

o "Le Monde" n'a rien fait pour empêcher le massacre de six millions de juifs pendant la deuxième guerre mondiale et ne fera probablement rien pour empêcher le massacre des six millions qui vivent en Israël dans le cas d'une victoire arabe/Islamique.

o "Le Monde" trouve tout naturel que les terroristes arabes tirent des fusées sur nos villes même après que nous nous sommes retirés aux frontières internationales mais nous acharne quand nous ripostons pour nous défendre.

o "Le Monde" se concentre sur le problème Israélo/arabe comme si aucun autre problème n'existait et pourtant il y a des centaines de morts tous les jours à la suite de guerres et d'actes terroristes à travers le monde entier.

 

10. La solution :

 

La seule solution qui pourrait satisfaire les arabes est la destruction du pays d'Israël. Mais nous n'avons aucune intention de les laisser faire. Nous avons développé un pays dans des conditions très difficiles, l'avons avancé à un niveau comparable aux pays développés, sommes arrivés a des accomplissements étonnants dans tous les domaines: culture, science, technologie, sport, agriculture et autres, avons maintenu un régime démocratique, le seul dans tout le Moyen Orient, pas pour les laisser le détruire et nous retrouver sans maison.

 

La seule solution plausible à nos yeux est que les arabes/musulmans acceptent l'existence d'un pays juif au Moyen Orient sans que ses citoyens se sentent constamment sous menace.

 

La seule façon d'y arriver est que "Le Monde" se montre décisif à défendre Israël contre les menaces et les attaques de ses voisins. Il est inacceptable qu'un pays dont le président déclare que son but est de détruire Israël (l'Iran par exemple), continue à être membre de l'ONU.

 

Tant que l'injustice et l'impartialité "du Monde" continuera pour des raisons d'intérêts politiques et économiques, il n'y a aucune solution à l'horizon.

 

Cher Doro, j'espère que tu auras la patience de lire toute cette dissertation. En tous cas, comme je te l'ai dit au téléphone, c'est mon point de vue personnel sur une question que tu m'as posée.

 

Bien le bonjour a Linda et a Juan Carlo.

 

Amicalement,

 

Beni Roditi

 

http://www.menapress.com/



Copyright © 2001-2010 TAKE-A-PEN. All Rights Reserved. Created by Catom web design | SEO